Logo ARS


Campagne de prévention 2014

L’année 2014 sera la troisième année de la programmation issue du Programme régional de santé (PRS) et plus particulièrement du Schéma régional de prévention.

La campagne de prévention et promotion de la santé 2014 est organisée suivant de nouvelles modalités.

Un certain nombre de besoins ont été définis lors de l’élaboration du Schéma régional de prévention. Les plans d’action populationnels ont priorisé ces besoins et les cahiers des charges des campagnes de prévention et promotion de la santé les ont déclinés annuellement.
A mi-parcours du Schéma, l’Agence régionale de santé Paca a souhaité mieux connaître la couverture des actions financées et répondant à ces besoins, par plan d’action/programme.

Une analyse des besoins couverts et restant à couvrir par plan d’action/programme a ainsi été réalisée. Ces documents sont disponibles en téléchargement ci-contre.
C’est sur la base des orientations résultants de ces analyses que des actions pourraient faire l’objet d’un financement dans le cadre de la phase 3.

Modalités pratiques d'organisation de la campagne de prévention 2014

Le guide du promoteur précise les modalités d’organisation de la campagne 2014, les échéances et les interlocuteurs.

En 2014, le financement des actions et dispositifs se fera en plusieurs temps :

  • Phase 1 : Ce financement concerne les actions structurantes de notre politique régionale de prévention à savoir les actions qualifiées de renouvelables en 2013 et contribuant de façon  prioritaire au schéma régional de prévention.

Pour ces actions renouvelables, la procédure est allégée.
Les promoteurs ont été contactés dès octobre 2013 pour un dépôt de leur dossier avant le 29 novembre 2013.

  • Phase 2 : Des actions ont été financées dans le cadre d’une convention annuelle en 2013, dans le cadre de la 1ère vague des dotations budgétaires prévention 2013.

Les promoteurs des actions concernées sont directement contactés dès décembre 2013 pour un dépôt de leur dossier avant le 30 janvier 2014. Ces projets feront l’objet d’une instruction et pourront le cas échéant être de nouveau financés dans le cadre de la campagne budgétaire 2014, sous réserve de disponibilité des crédits.

  • Phase 3 : Des besoins restent à couvrir au vu des objectifs définis dans le schéma régional de prévention.
    Dans ce cas, une coconstruction en gré à gré ou un appel à projet très ciblé pourrait avoir lieu sur un objectif, un territoire voire un type d’action. Cet appel pourrait le cas échéant être lancé en 2014, en fonction des crédits disponibles, dans le cadre de la campagne budgétaire 2014.
    Une mise à jour sera effectuée sur le site de l’agence en tant que de besoin.

Pour finaliser votre dosier de demande de financement, les documents utiles sont mis à votre disposition ci-contre.

Approche Territoriale

Suite aux travaux menés dans le cadre du Schéma régional de prévention, l’ARS Paca a produit un travail sur l’indice de désavantage social basé sur l’échelon géographique que constituent les espaces de santé de proximité (ESP).
Les ESP remplacent l’approche par canton regroupé initialement définie dans le schéma régional de prévention. Les cantons prioritaires et les ESP ayant un indice de désavantage social de 4 ou 5, sont quasiment identiques.

Les espaces de santé de proximité (ESP), au nombre de 135, sont des territoires d’observation de l’ARS Paca, dont le périmètre est proche des cantons regroupés de la FNORS. Ils sont construits de manière à répondre simultanément aux contraintes suivantes : finesse géographique, conformité à la géographie physique, accès à des équipements de base, disponibilité à un moindre coût à des données robustes en rapport avec la santé. Ces découpages représentent des unités d’appréciation localisée de l’état de santé et de l’offre de soins, mais  sont  également  des  propositions  de  collaborations  entre  micro-territoires  susceptibles  d’aider  à  la recomposition de l’offre dans un contexte de raréfaction des ressources.
L’indice de désavantage social est construit à partir des variables suivantes : le niveau de revenu médian, le taux de chômage, la part de non diplômés chez les 15 ans et plus, la proportion de logements en location, la part de familles monoparentales.
Source : Département des observations et des études – ARS Paca