Logo ARS


Mars bleu : le mois du dépistage du cancer colorectal

Mars bleu est comme chaque année le mois de la mobilisation contre le cancer colorectal, piloté par le ministère de la santé et l’INCA, dont l’objet est de sensibiliser la population et les professionnels de santé à l’importance du dépistage. Le cancer colorectal est en France le 2ème cancer le plus meurtrier, alors que détecté tôt, grâce au dépistage, il guérit dans 9 cas sur 10.

Un nouveau test pour dépister le cancer colorectal

Avec une nouveauté cette année : le remplacement du test Hémoccult utilisé depuis 2009 par un nouveau test plus simple et plus efficace, le test immunologique OC-Sensor, qui sera disponible à la commande par les médecins traitant sur leur « Espace Pro Amélie » à partir du 14/04/2015.

Le nouveau test est annoncé comme plus simple (un prélèvement de selles contre six) et plus performant (il permet de détecter 2 fois plus de cancers et 3 à 4 fois plus d’adénomes avancés).

Il sera délivré par les médecins traitants à la population cible (hommes et femmes de 50 à 74 ans), invitée par les structures de gestion des dépistages départementales.
Ce test devrait donner une nouvelle impulsion au programme de dépistage organisé et faciliter la participation qui reste encore très insuffisante : 30 % en France, 22 % en PACA, alors que l’objectif européen minimal s’élève à 45 % de participation et le taux souhaitable à 65 %.

L’InVS publie les données de participation, ainsi que les taux d’exclusions et les taux de personnes ayant un test positif, pour les périodes 2013 – 2014. Pour la dernière année, ce sont celles issues du dépistage basé sur le test au gaïac.

> Voir les données de l'InVS.

Les étapes de la campagne d'information nationale

Les principales étapes de la campagne d'information pour accompagner le passage au test immunologique ont été communiquées par l’Institut national du cancer. Elle se déroulera de mars à mai 2015.

Une première période d’information des professionnels de santé est prévue, avec la réalisation d'un diaporama de formation et d'une fiche d’aide à la pratique qui figureront sur le site de l’Inca en mars, la mise en ligne d'un module de formation e-learning avec le Quotidien du médecin en avril, la mise en place d'un dispositif sur les logiciels d’aide à la prescription des médecins en mai.

Des outils pour accompagner le public dans le dépistage seront réalisés : nouveaux modèles de lettres d’invitation, mode d’emploi et tutoriel du nouveau test.
Un second temps de communication vers le grand public est également prévu, avec des relations presse, de nouveaux documents d’information (dépliant, affichette, carte postale à commander dès le 3 mars sur le site de l’INCA, kakémono,…). Une campagne de communication suivra, « Un geste simple peut vous sauver la vie » fin avril/début mai, avec spots télé et radio et dispositif web.

(Source : enews n°28 de l'INCa , 25 février 2015)

Actions en région

En raison du retard dans le déploiement du test immunologique, le relais de la campagne d’information Mars bleu sera inégal en région cette année.

La mobilisation des partenaires se fait en effet dans le cadre de comités de pilotages animés par les structures de gestion (ADOC 04 et 05, Apremas, Arcades, ISIS 83, ADCA 84) et les stratégies varient cette année d’un département à l’autre.

Des actions de sensibilisation de la population (conférences-débats, étapes du Côlontour, ciné-débats, journées de sensibilisation dans les établissements hospitaliers, participation à des événements sportifs…) se dérouleront ainsi dans les Hautes-Alpes, les Alpes de Haute-Provence ou les Bouches-du-Rhône et le Var durant le mois de mars.

Dans les Alpes-Maritimes et le Vaucluse, la plupart des actions d’information ont été décalées aux mois d’avril et mai.