Logo ARS


Eau du robinet

L’eau est indispensable à la vie. Elle est et restera l’aliment le plus consommé. En assurer, en permanence, sa distribution en quantité suffisante et en qualité respectueuse de la santé publique, constitue un des enjeux majeurs de toutes les sociétés et s’inscrit pleinement dans une démarche de développement durable.

L’eau distribuée par les collectivités publiques à la population de la région Paca est étroitement surveillée : son contrôle, de la ressource jusqu’aux robinets des consommateurs, est une compétence de l’Etat, qui est organisé et exercé par l’ARS Paca et ses Délégations Territoriales.

Bilan de la qualité des eaux distribuées 2012-2014

L'ARS Paca a réalisé un bilan de la qualité des eaux distribuées en Paca pour la période 2012-2014. Ce document présente, sous forme de fiches de synthèse enrichies de cartographies départementales, le cadre réglementaire du contrôle sanitaire, l’organisation de la distribution de l’eau, une synthèse de la qualité de l’eau pour 3 paramètres : bactériologie, nitrates et pesticides, ainsi qu’une synthèse sur la protection des ressources en eau. Si ces résultats sont très encourageants, les efforts engagés pour la mise en œuvre de traitements, la protection des ressources, et la prévention des contaminations (d’origine bactériologique notamment), nécessitent d’être poursuivis dans les secteurs sensibles du département des Alpes-Maritimes, des Hautes-Alpes et des Alpes de Haute-Provence car cela constitue au niveau régional une situation d’inégalité territoriale en matière d’accès à une eau potable de bonne qualité.

Qualité bactériologique des eaux distribuées

La qualité bactériologique de l’eau se mesure par la recherche de bactéries faciles à identifier, révélatrices d’une contamination d’origine fécale et donc de la présence éventuelle de germes pathogènes. La réglementation sanitaire prévoit qu’une eau est conforme lorsqu’elle est exempte de ces germes témoins de contamination fécale (Escherichia coli et Entérocoques) au robinet du consommateur. D’autres germes banals sont par ailleurs recherchés pour permettre d’appréhender l’état d’entretien des installations et l’efficacité de la désinfection lorsqu’elle existe.

Les mesures de nature à garantir la bonne qualité microbiologique des eaux distribuées sont, entre autres :
• la protection de la ressource en eau (via l’instauration de périmètres de protection) ;
• l’entretien rigoureux des ouvrages de captages, de stockage et d’adduction ;
• la mise en place de traitement de désinfection ;
• le suivi du fonctionnement et la maintenance des installations de désinfection.

Sur la période 2012-2014, 97% de la population régionale a bénéficié d’une eau dont le taux de conformité des analyses bactériologiques est supérieur à 95%. Ce résultat est identique au taux moyen national (97% en 2014). Au niveau régional, 2,9% de la population a été desservie par une eau dont le taux de conformité est compris entre 70% et 95% et environ 0,1% de la population a été alimentée par une eau dont le taux de conformité est inférieur à 70%.

CPOM 2015-2018

Sur la période 2012-2014, si les pourcentages de population desservie par une eau dont le taux de conformité est inférieur à 95% est faible à l’échelon régional, il existe cependant de fortes disparités géographiques. En effet, à l’examen de la répartition des résultats, il est observé que la qualité des eaux distribuées est liée à la taille des systèmes de distribution. Celle-ci s’améliore lorsque la population desservie augmente. Ainsi, dans la région, le taux de conformité des unités de distribution (UDI) est en moyenne de 39% pour les UDI de moins de 500 habitants, alors qu’il est supérieur à 98,7% pour les UDI de 5 000 à 9 999 habitants et de 100% pour les UDI de plus de 10 000 habitants. Les usagers alimentés par une eau de mauvaise qualité bactériologique habitent très majoritairement dans les massifs alpins de notre région. Au regard de ces résultats, un programme d’actions va prochainement être mis en place par l’ARS PACA afin d’améliorer la conformité bactériologiques des eaux distribuées au niveau des réseaux de distribution alimentant des populations inférieures à 5 000 habitants.

> CPOM 2015-2018 : Elaboration d'une stratégie régionale et pilotage d'un programme d'actions pour améliorer la qualité bactériologique des EDCH pour les UDI < 5 000 habitants au niveau de la région PACA.

Reportage