Logo ARS


12.10.2012 - Mise à jour intoxication suite à la consommation de pain bio (blé noir)

Notre région connait actuellement un épisode d'intoxication alimentaire liée à la consommation de farine de sarrasin bio contaminée par du datura (1), une plante sauvage et toxique. 

Vous trouverez sur cette page les informations utiles et la conduite à tenir en cas de symptômes.

Un farine retirée des commerces

Les boulangeries, magasins ou crêperies qui ont utilisé ou vendu cette farine de sarrasin ou les produits élaborés à partir de celle-ci (pains, crêpes, galettes…) ont été informés de cette contamination et ont cessé  la commercialisation de ces produits. Des affichettes informent les consommateurs sur les lieux de vente du retrait et des mises en garde concernant ces produits.

 

Les recommandations

Si vous possédez un produit bio à base de farine de sarrasin, il est conseillé de contacter le lieu d’achat afin de savoir si le produit est concerné par cette mise en garde ou non - voir la liste en téléchargement.

Les symptômes

Les symptômes décrits sont ceux d'une intoxication par l'atropine (sécheresse buccale, pupilles dilatées, troubles de la vue, tachycardie, agitation confusion, désorientation spatiotemporelle, hallucinations, paroles incohérentes).

Les personnes qui auraient consommé les produits mentionnés ci-dessus et qui présenteraient ce type de symptômes sont invitées à appeler le 15 ou à consulter rapidement leur médecin traitant  en lui signalant le fait ainsi que le lieu et la date d’achat des aliments.

Vous êtes professionnels de santé

Vous recevez un patient qui présente les symptômes. Contacter l'agence régionale de santé. Un médecin vous conseillera sur les premières mesures d'urgence, les analyses à prescrire et les recommandations.

Plateforme régionale de l'agence

04 13 55 8000

 

 

(1) Le datura est une plante sauvage connue pour sa forte teneur en alcaloïdes toxiques pour l'homme (atropine et scopolamine). Il se développe parfois aux abords des champs et peut contaminer les cultures lors des moissons. 

La mobilisation des services de l'Etat

Cet épisode intoxication alimentaire est géré par l’Agence régionale de santé et par les directions départementales de la protection des populations, services de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF).